L'école

Nous enseignons la théorie et la pratique de l'ULM, en vue de l'obtention de la classe 3 (multiaxe).

Nous disposons d'un instructeur fort d'une expérience de plusieurs années (Alain : 06 73 22 64 06).

La machine utilisée est un Super-Guépard SG10A, aile alu, moteur 100CV, équipé d'un parachute pyrotechnique.

Nous proposons une activité école, mais n'hésitez pas à venir faire un vol d'initiation, pour découvrir les plaisirs du vol !

Notre club et notre école sont affiliés à la FFPLUM, la fédération française d'ULM, ce qui peut permettre certaines aides, octroyées par la FFPLUM et le CRULMMP notre comité régional.
Bien entendu, nous vous accompagnerons dans ces démarches que nous connaissons bien.
Les aides sont principalement destinées aux jeunes de moins de 25 ans (et de plus de 15 ans) :
FFPLUM : pour le brevet de pilote : 305 € et 457 € si le jeune détient le BIA (Brevet d'Initiation Aéronautique).
CRULMMP : pour le brevet de pilote : 300 €.

D'autres subventions existent, notamment pour nos pilotes féminines, ou pour l'aménagement d'une machine pour un pilote à mobilité réduite. N'hésitez pas à nous consulter pour toute question.

Conditions d'obtention

Pour obtenir le brevet de pilote ULM, quelque soit la classe concernée, il faut avoir 15 ans révolus ;
Etre titulaire du certificat théorique tronc commun, délivré par l’Aviation Civile.
L'examen consiste en un QCM, qui peut se passer dans les locaux de l'aéroport de Rodez ;
Puis une épreuve pratique au sol et en vol viendra vérifier vos compétences.
L'examen théorique est valable à vie, pour toutes les classes d'ULM, et l'épreuve pratique est spécifique à chacune des 6 classes d'ULM.
Bien que ce ne soit pas une obligation, nous essayons de faire passer l'épreuve pratique par un instructeur ULM multiaxe, différent de celui ayant donné l'instruction, afin d'être le plus objectif  possible.

La durée d'instruction est variable d'une personne à l'autre, il n'y a pas de minimum requis.
La durée moyenne est d'environ 25 heures de vol, avant l'obtention du brevet qui vous permettra de voler seul dans un premier temps.
Par la suite, avec un peu d'expérience (de l’ordre de 40h) on peut passer la qualification dite d'emport passager, pour voler à deux. Le test se passe avec un instructeur de la classe concernée.

Les équivalences

Depuis l’arrêté du 4 mai 2000, il n'y a plus d'équivalence.
Si vous êtes titulaire d'un brevet de pilote avion, d'hélicoptère, de planeur ou de ballon libre, ou encore d'une licence étrangère, vous êtes uniquement dispensé du certificat d'aptitude théorique commun ULM.
Il convient de passer la partie théorique spécifique à la classe d'ULM choisie et la pratique auprès d'un instructeur.